Pour la conservation intégrale de la forêt des Hirondelles : des réponses à vos questions

 

BryanO_foret_hirondelles_horizontal_crop

La forêt des Hirondelles

  1. La Fondation du Mont-Saint-Bruno milite depuis plus de 7 ans en faveur de la conservation intégrale de la forêt des Hirondelles. Pourquoi?
  • Parce que la forêt des Hirondelles est située en zone périphérique du Parc national du Mont-Saint-Bruno et qu’elle contribue à la pérennité d’un des derniers grands refuges de biodiversité dans le sud du Québec, notamment celle du ginseng à cinq folioles.
  • Parce qu’elle participe à l’atteinte de l’objectif de 17 % d’aires protégées sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), un territoire fragilisé et fragmenté par l’urbanisation.
  • Parce que, comme toute forêt, elle contribue à la qualité de vie des citoyens en offrant des services écologiques comme l’amélioration de la qualité de l’air, la lutte aux îlots de chaleur, la rétention de l’eau et la beauté du paysage.


2. Où est située la forêt des Hirondelles et quelles sont ses principales caractéristiques?

Capture_foret_hirondelles_satellite_googlemapsLa forêt des Hirondelles est une forêt mature de 6 hectares, soit une superficie équivalente à environ 11 terrains de football. Elle est comprise entre le Parc national du Mont-Saint-Bruno, la rue des Roitelets et le boulevard des Hirondelles à Saint-Bruno-de-Montarville. Située sur le flanc sud-est du Mont-Saint-Bruno, elle est au cœur de son Corridor forestier qui s’étend de Verchères à La Prairie, un projet prioritaire de la Trame verte et bleue du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD).

Cet écosystème forestier typique du sud-ouest du Québec est devenu exceptionnel et rare en raison du développement urbain. On le qualifie d’érablière à caryer cordiforme, parce qu’on y retrouve, entre autres, des érables et des caryers, deux espèces emblématiques. L’écosystème se caractérise par une très riche biodiversité dont plusieurs espèces sont à la limite méridionale de leur aire de répartition et dont un grand nombre de plantes sont menacées.

Le rôle de la forêt des Hirondelles comme zone tampon au parc est non négligeable, le parc étant un grand réservoir de biodiversité qui nécessite la protection des ses zones périphériques afin de maintenir son intégrité écologique.

Ginseng_5folioles_TanyaHanda
Ginseng à cinq folioles

Grâce à ses caractéristiques biophysiques rares, la forêt des Hirondelles abrite une population viable de ginseng à cinq folioles, une espèce qui trône tristement au sommet de la liste des espèces en péril au Canada.

C’est pourquoi depuis plus de 30 ans, des citoyens vigilants demandent la conservation intégrale de la forêt des Hirondelles.

 


3. Quels sont les faits marquants de la lutte pour la conservation de la  forêt des Hirondelles?

  • En 2006, le promoteur immobilier des Propriétés Sommet Prestige inc., le sénateur Paul J. Massicotte, achète le terrain que nous appelons la forêt des Hirondelles, dont le zonage permet le lotissement résidentiel.
  • En 2012, M. Massicotte, en partenariat avec l’administration municipale de Claude Benjamin qui autorise les travaux de voirie et d’infrastructures, dépose une demande de certificat d’autorisation auprès du Ministère l’environnement du Québec pour son projet de développement domiciliaire « La Futaie ».
  •  Le mouvement de contestation citoyenne s’organise. Il y aura une multitude d’actions et d’interventions auprès des élus de tous les paliers gouvernementaux : lettres de citoyens, lettres de scientifiques et de groupes environnementaux; production de documentation scientifique; consultations publiques; reportages journalistiques; avis juridiques; manifestations citoyennes publiques; adoption de règlements municipaux restrictifs.
  • En 2013, les Montarvillois élisent une nouvelle administration municipale qui s’oppose au développement domiciliaire dans la forêt des Hirondelles.
  • En 2015, le ministre du Développement durable, de l’Environnement et le la Lutte aux Changements climatiques (DDELCC) publie un avis d’assujettissement à l’article 19 de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel qui impose 78 conditions à toute intervention projetée par le promoteur afin de ne pas dégrader le milieu naturel. Cette procédure exceptionnelle confirme la valeur du milieu.
  • En juin 2018, Environnement Canada adopte un plan de rétablissement du ginseng à cinq folioles et désigne la forêt des Hirondelles comme habitat essentiel à la survie de l’espèce. Le développement domiciliaire y est désormais impossible.
  • À ce jour, le ministère du DDELCC n’a annoncé aucune décision quant à la demande de certificat d’autorisation déposée en 2012. 

Tanya_Handa_UQAM

Tanya Handa, chercheure et professeur à l’UQAM

Merci Tanya pour ta contribution exceptionnelle ! 

Tanya Handa, chercheure et professeure en écologie forestière à l’UQAM et  administratrice de la Fondation du Mont-Saint-Bruno, a contribué de manière exceptionnelle à l’avancement du dossier de conservation de la forêt des Hirondelles. Ses compétences ont mené à l’identification de plants de ginseng à cinq folioles avec une équipe de biologistes, qu’elle a signalée en 2011 au ministère de l’Environnement. Elle a depuis signé de nombreuses lettres interpellant le ministre de ce même ministère et a pris la parole publiquement en faveur de la protection des habitats fauniques et floristiques.


Recherche et rédaction : Martine Bousquet et Bryan Osborne

Fondation du Mont-Saint-Bruno, 11 juillet 2018


VIVE-AU-VERT-2018-SITE-LOGODans le cadre de la campagne Vire au vert, la Fondation du Mont-Saint-Bruno est heureuse de présenter une série d’articles sur les quatre dossiers de conservation des milieux naturels qu’elle estime actuellement les plus importants pour le Mont-Saint-Bruno et ses versants.

VIRE AU VERT 2018-AFFICHE-ST-BRUNO-8,5x11 (1) (2)_(3)GRANDE CONFÉRENCE EN FAVEUR DE LA CONSERVATION DE LA FORÊT DES HIRONDELLES

 

Inscrivez-vous ici

2 réflexions sur “Pour la conservation intégrale de la forêt des Hirondelles : des réponses à vos questions

  1. Ping : Le ginseng à cinq folioles : l’habitat essentiel pour le préserver | La Fondation du Mont-Saint-Bruno

  2. Ping : L’environnement, au cœur des activités de notre été! | La Fondation du Mont-Saint-Bruno

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s